Tout, sauf l'homme.

 

PRESENTATION :

Tout, sauf l'homme est un recueil écrit par Bernard Louis Lallement en 2017. Il comporte 56.456 caractères (espaces compris)

Tout, sauf l’homme raconte la suite de la succession de Lucien Parmantier, notre oncle. La punition de l’écrivain parlait de ses livres, Tout, sauf l’homme est construit à partir du visionnement de l’ensemble de ses diapositives, prises lors des ses nombreux voyages de par le monde. Du moins ce qu’il en reste.

Des bribes de narrations viennent s’interposer dans les décors trouvés en Roumanie, en Turquie, ou ailleurs. Lucien composait des décors d’opéra.

Tout, sauf l’homme évoque aussi la lamentation condition des hommes d’aujourd’hui, dans laquelle l’intégralité des cinq sens n’est plus convoquée, monde mental qui n’est plus fondé à partir des quatre éléments, un monde dans lequel l’homme n’est plus qu’une idée pour l’homme.

 

UN EXTRAIT DU TEXTE :

"Mais qu'est-ce tu fais ? - Viens !" Violet fumasse passait à la hâte un pull sur sa poitrine. "Mais t'as vu l'heure ? Il fait à peine jour !" Elle se levait fébrilement. "Lève ta carcasse ! Il faut filer ! Ah ! Tant pis pour vous !" Elle sortit et parcourut le couloir en courant. Je l'entendis sauter sur le ballast. Je m'habillais en vitesse et je la rejoignis. Elle s'éloignait déjà, vers le haut de la gorge. "Mais tu sais bien que l'on a exploré tous les chemins..." A ce moment-là, on entendit un sifflement monter, un grondement continu et l'on vit débouler une énorme locomotive diesel, rouge. A toute vitesse, elle percuta la voiture immobilisée, dérailla et explosa. Ce ne fut plus qu'une gerbe de feu. L'enfer. Je mordis le col de mon manteau. "Et les autres ?" Violet fumasse, comme indifférente à ce volcan réveillé, mâchouillait un brin d'anis sauvage, qu'elle avait arraché sur le coteau. Elle paraissait ailleurs. D'ailleurs, elle l'avait toujours été, dans cette aventure, distante, toujours un peu à l'écart. Pourquoi avait-elle voulu empêcher Staffy de tirer sur les ludions ? Que savait-elle, cette sorcière ? "Je ne la toucherai plus." Elle dût lire dans mes pensées, car elle me balaya d'un geste en me menaçant d'une branche de chardon. Une fois grandis, les oursons deviennent des fauves. (C'est ça, la conscience.) Nous attendîmes longtemps, chacun de notre côté, comme deux collégiens boudeurs, d'hypothétiques secours. Vers le soir, alors que la lumière était rouge et contrastée, on entendit effectivement approcher un convoi de chantier, avec une grue...

(27 mai 2017.)

 

Ce qu'il y a d'inacceptable dans ce qui est normal, je ne peux pas le dire.

(29 mai 2017.)